Le col de Pendedis

N° d’ordre (sur cartes et tableaux site): 68 – Altitude: 666 m – Nombre d’ascensions: 7

 Vue au col de Pendedis

Le COL DE PENDEDIS constitue avec le COL DE JALCRESTE, le COL DE LA CROIX DES VENTS et le COL DE LA BARAQUE les portes d’entrée au Sud de la vallée longue. Pas très haut (666 m), pas bien difficile, il est pourtant incontournable au regard de sa situation géographique et du nombre d‘ascensions (et descentes) qui y mènent. C’est un peu la place de l’étoile en (nettement) moins urbain. Paradoxal lieu de convergence de tant de routes où seules une dizaine de maisons sont groupées autour du col.

  • Commençons par le Nord depuis la RN106 : Depuis Le Collet de Dèze c’est une ascension régulière à la pente soutenue qui est au programme, de plus la route est bien chaussée C’est la route des impatients !
  • Plus haut sur la même artère, c’est depuis St Michel de Dèze et le pont sur le Gardon d’Alès que l’ascension débute : Route étroite, sinueuse et mal entretenue sont de rigueur, mais en contrepartie tranquillité et isolement donnent l’impression que la route vous appartient. C’est la voie du contemplatif !
  • A l’Est, l’ascension via les cols de la Croix des Vents et de la Baraque est irrégulière, elle propose un dénivelé plus important qu’il n’y paraît à première vue: Le point le plus haut se situant autour de 780m à mi parcours, c’est donc en descente que se finira l’ascension. On profitera d’une belle vue en travelling (on se croirait au cinéma) sur la vallée du Galeizon. C’est la route du chasseur de cols !
  • Depuis Cendras, par St Martin de Boubaux la route chemine en fond de vallée, et offre ainsi une pente faible et régulière sur des revêtements quelquefois « limites ». C’est le profil le plus économe en carburant !
  • Au SUD, depuis St Etienne Vallée Française, on bifurquera sur la droite par le pont de Burgen, épingles serrées et raidillons de 12% attendent les plus courageux. C’est l’escalade des plus sportifs !
  • Au départ de St Germain de Calberte, une descente sert de mise en jambes, pour remonter peu après le passage du pont enjambant le Gardon naissant. Ensuite la pente sera soutenue, mais le panorama est à la hauteur de l’effort. A noter que les deux ascensions Sud passent par le COL DE SERRE DE PRADEL (ou DU PRENTIGARDE Alt. 785 m) et que l’ascension finit par une descente. C’est la montée de référence !
  • A l’Ouest une descente faible et régulière depuis le COL DE JALCRESTE via le COL DE LA CROIX DE BOUREL offre une dernière liaison avec vue en prime sur la Vallée Longue. (Nota cette liaison étant en descente, elle n’est pas référencée dans la liste des ascensions). C’est en général, le chemin du retour !

conclusion: Sept bonnes raisons de découvrir ce petit col cévenol, vos boyaux (préférez quand même des pneus) vous y mèneront sûrement !

Le profil de l’ascension du COL DE JALCRESTE passant par le Pendedis est proposé ci dessous, soit 36 km de montée quasi ininterrompue !

 Le col de Pendedis


Flux RSS 2.0 des commentaires.

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.

Copyright © Vélo en Cévennes 2017 . Vélo en Cévennes est propulsé par WordPress et le thème Ani World. Rédaction : J-J. Travier.