Les cols de l’Astric et de la Croisette

Col de l’ASTRIC N° d’ordre: 86 – Altitude: 535 m – Nombre d’ascensions: 1
Col de la CROISETTE N° d’ordre: 83 – Altitude: 565 m – Nombre d’ascensions: 1

La vallée du Rieutord, des mas cévenols ci et là

Deux petits cols qui se suivent sur des routes bien cachées qui permettent la découverte d’une vallée mystérieuse et envoûtante.

Le départ  se situe au  village médiéval de St Martial, au lieu de prendre la direction du COL DE LA TRIBALE et Saumane, on descendra la petite route sur la droite. Après une descente de quelques hectomètres et l’arrivée en fond de vallée, on traverse le ruisseau pour entreprendre l’ascension…

On se retrouve sur le versant de montagne qui fait face au village de St Martial, les virages et autres trouées dans les chênes verts qui bordent la route sont autant d’occasions  pour contempler les paysages. Le passage au COL DE L’ASTRIC se fait dans une épingle tout en continuant à grimper. L’ascension se poursuit par rampes courtes et raides entrecoupées de faux plats, l’arrivée au COL DE LA CROISETTE n’est pas évidente à repérer, l’ascension se poursuivant au-delà, je la situe à hauteur d’une croix (Croisette ?). On se trouve maintenant dans la vallée du Rieutord.

Vallée du Rieutord

Continuons à monter, il n’y aura pas d’autre col à glaner, mais des souvenirs et des images à collectionner. Le passage sur l’autre versant est matérialisé par un petit pont de pierre restauré au dessus du Rieutord, parmi les crêtes alentour on devine le COL DE L’ASCLIER, à l’Est, juste derrière la montagne du Liron avec le sommet du Fageas, c’est Soudorgues et la vallée de la Salendrinque, des mas épars complètent le tableau. Hélas la boucle finit en chemin, un demi tour s’impose, le retour sera une nouvelle occasion de profiter de la vue offerte.


Flux RSS 2.0 des commentaires.

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.

Copyright © Vélo en Cévennes 2017 . Vélo en Cévennes est propulsé par WordPress et le thème Ani World. Rédaction : J-J. Travier.