Le col de Campviel

N° d’ordre (sur cartes et tableaux site): 59 – Altitude: 754 m – Nombre d’ascensions: 3

 petite route qui serpente en haut du col des Mouzoules

Le COL DE CAMPVIEL est situé sur l’aride Causse de Blandas, au Sud Ouest de notre massif préféré. Il n’est pas très élevé (Alt 754 m), il n’est ni difficile ni très long si l’on démarre de Blandas ou de Montdardier, de plus il n’offre pas un point de vue inoubliable au sommet. Alors pourquoi donc cette ridicule petite bosse jouerait-elle dans la cour des grands ?
Prenons un peu de recul, considérons le massif dans son ensemble, grimpons donc sur le Causse de Blandas depuis ses flancs. Parmi le grand nombre de possibilités d’ascensions, nous en avons retenu trois qui s’imposent par leur niveau de difficulté et par les points de vue qu’elles offrent: Ça monte mais c’est beau, ça baisse mais c’est beau, ça remonte…Bon voyons en détail ces bosses en forme de chameau:

  • L’ascension depuis Le Vigan ou plus précisément depuis Avèze, s’avère être la plus régulière des trois. Après un petit échauffement de 2 km, la pente se durcit en virages serrés sur un revêtement impeccable, pour atteindre le village médiéval de Montdardier. Nous voilà sur le Causse en légère descente, changement brutal de couvert végétal, on arrive au col de Fontaret repérable à l’intersection à l’orée d’un bosquet de pins. On tourne sur la droite pour la partie finale de l’ascension sans grande difficultés qui nous mène jusqu’au col sur une chaussée rugueuse.
  • Cette ascension débute dans les faubourgs Ouest du Vigan, depuis la D48, route du col du Minier. Il conviendra de bifurquer deux fois sur la gauche en direction de Bréau et Salagosse dans un premier temps, puis vers Mars un bon kilomètre plus loin. L’ascension se corse au fil des kilomètres parcourus pour atteindre les 10% au COL DE MOUZOULES. Un arrêt s’impose pour la vue et une lecture de la stèle en hommage aux huguenots. On entame ensuite la descente particulièrement raide sur une petite route où la prudence sera de mise. Arrivé sur la D999, on grimpera sur 5.4 km exactement, avant de tourner sur la gauche en direction de Blandas. Il reste 6 km avec des pourcentages raisonnables. Les châtaigniers majoritaires depuis le départ disparaissent inévitablement, la végétation muant lentement vers celle aride du plateau.
  • Départ du village de Madières au fond des gorges de la Vis pour ce versant Sud. La route s’élève rapidement en lacets en direction de St Maurice de Navacelles entre les chênes verts. Arrivé au village sur le Causse, on tourne à droite il s’agira d’atteindre le belvédère de la Beaume Auriol sur une petite route dont la pente reste symbolique. Une pause offrant une vue imprenable sur le cirque de Navacelles est de rigueur. Plongée intrépide sur le village, traversée de la rivière au pont submersible, puis on remonte en direction du belvédère de Blandas, pente de 10% et épingles en série ponctuent cette montée, une autre pause s’impose, tant pis pour la moyenne !
    Depuis Blandas, un court tronçon jusqu’au COL DE FONTARET est commun avec la première ascension. Cette fois, on optera pour la route de gauche direction La Rigalderie, avant l’arrivée au col sans grande difficulté.

 Le cirque de Navacelles depuis le Belvédère de Blandas


Flux RSS 2.0 des commentaires.

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.

Copyright © Vélo en Cévennes 2017 . Vélo en Cévennes est propulsé par WordPress et le thème Ani World. Rédaction : J-J. Travier.