Le col du Mas de l’Ayre

N° d’ordre (sur cartes et tableaux site): 49 – Altitude: 846 m – Nombre d’ascensions: 3

Le COL DU MAS DE L’AYRE est un grand classique pour les cyclos Ardéchois, en effet il se situe à la limite Nord du massif cévenol, tout comme le COL DES TRIBES et le COL DE LA LOUBIERE. Trois ascensions sont proposées, mais une multitude de solutions s’offrent à vous tant il y a de belles petites routes dans la haute vallée de la Cèze, qui convergent vers notre objectif:

  • Le Versant Est, est le plus direct et le plus connu, il emprunte la D901 reliant Les Vans à Villefort, et se trouve donc pour moitié sur les superbes terres Ardéchoises.
    Départ dans les garrigues, sur une route large et bien entretenue.
    longue d’une quinzaine de kilomètres, cette ascension est très régulière. Peu à peu les chênes font place aux châtaigniers en bord de route, les panoramas prennent de la profondeur vers le Nord sur les massifs Ardéchois et Lozériens. Avec l’altitude ce sont les forêts de sapins qui bordent la fin de ce parcours long de 15.6 km avec un dénivelé de 701 m.


  • Le Versant Sud-Est, est une ascension parmi d’autres tant il y a de petites routes idéales à la pratique du vélo.
    Partons de Bessèges et parcourons la D51 qui passe par les villages de Bordezac puis d’Aujac, on longe la vallée de la Cèze jusqu’au pont de Brésis, puis on bifurque à droite pour finir par la partie la plus dure. Ce parcours est très irrégulier, mais offre en contrepartie de beaux points de vue. Cerise sur le gâteau, on accroche à son palmarès trois trophées: LE COLLET, LA TRANCHEE DE PONTEILS et enfin LA TRANCHEE DE MALONS. C’est au bout de 36.8 km dont quelques hectomètres de descente, que le panneau se présente sur la droite de la route avec un dénivelé de 833 m.

  • Le dernier itinéraire proposé n’est pas le plus direct, mais il me parait digne d’intérêt.
    Le départ se situe au carrefour du village de Peyremale, non loin du confluent de la Cèze et du Luech. On empruntera la D17 en passant par les villages de Tarabias, et Dieusses pour arriver à Belle Poèle, après avoir escaladé le COL DES SOULAGES, puis le COL DE L’ANCE.
    Arrivé sur la D906, on prendra la direction de Villefort où le COL DE CANTEPERDRIX, le COL DE LA BANLEVE puis le COLLET DE VILLEFORT sont les jalons de l’ascension. Cette route assez fréquentée dispose d’un revêtement agréable, on domine la vallée de la Cèze sur sa droite, le Mont Lozère étant à notre gauche.
    Changement de direction au rond point de Villefort, pour finir de monter en direction Des Vans.
    Pas mal de montées et de petites descentes qui font de cette ascension un vrai parcours .
    La distance est ainsi de 37.3 km pour un dénivelé de 928 m.


Flux RSS 2.0 des commentaires.

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.

Copyright © Vélo en Cévennes 2017 . Vélo en Cévennes est propulsé par WordPress et le thème Ani World. Rédaction : J-J. Travier.