Le col de Rieisse

N° d’ordre (sur cartes et tableaux site): 38 – Altitude: 946 m – Nombre d’ascensions: 3

Je suis nul en géographie, et que dire pour la géologie ! Pourtant il m’est rapidement apparu que le monde minéral est à l’origine de tout.
C’est sous nos pieds que naissent les paysages : De la forme des reliefs et leur comportement vis-à-vis de l’érosion, en passant par la perméabilité ou la fertilité des sols, et jusqu’à la couleur et la forme des matériaux de construction employés par l’homme, tout est gravé dans le marbre.
L’univers minéral cévenol peut être scindé en trois approximatives catégories.
Après avoir décrit quelques cols dans les profondes vallées de schistes, puis d’autres autour de monts arrondis en granite, grimpons sur le plateau calcaire du Causse Méjean.

Le Causse Méjean avec son voisin le Causse Noir c’est le Far-West, non pas que les gens y aient la peau plus cuivrée qu’ailleurs, pas plus à cause de ces grandes plaines où paissent quelques bisons (vers Lanuéjols), ni même grâce à la présence de grands canyons ; mais venant d’Alès ou de St Jean du Gard, ça fait une trotte pour se rendre à la Malène ou aux Vignes, c’est un Ouest Lointain !

Sur le Causse trois cols se disputent la notoriété, c’est en venant des gorges du Tarn et de la Jonte, voire de Florac qu’il est intéressant de gravir le COL DE PIERRE PLATE, celui de RIEISSE ou de COPERLAC, probablement le plus connu.
Le COL DE RIEISSE depuis les Vignes c’est 9 km dont les 6 premiers taillés dans le roc avec des pourcentages de 10% et des panoramas à couper le souffle (on n’a pas besoin de ça !). Ensuite la pente s’adoucit pour finir par un faux plat, la balade sur le Causse alterne grandes plaines et reliefs arrondis aux dénivelées modestes.

On descend de cette table géologique par l’un des pieds sinueux sculptés par l’homme, avec prudence et l’envie d’y revenir !


Flux RSS 2.0 des commentaires.

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.

Copyright © Vélo en Cévennes 2017 . Vélo en Cévennes est propulsé par WordPress et le thème Ani World. Rédaction : J-J. Travier.