Le col de la Lusette

N° d’ordre (sur cartes et tableaux site): 6 – Altitude: 1351 m – Nombre d’ascensions: 3

Route en épingle dans la Lusette

Dans la description des ascensions du MONT AIGOUAL, le difficile parcours depuis le Mazel empruntant la vallée de Taleyrac, et Le COL DE LA LUSETTE a été évoqué. Ce dernier col constitue en effet le plat de résistance d’une ascension qui peut s’avérer longue et indigeste en cas de méforme. Quelques amis cyclosportifs ayant participé à la CYCLAIGOUAL 2007 m’en parlent encore.

Depuis la D986, sur la route qui mène à Valleraugue, on tournera à gauche à hauteur du village du Mazel. La sortie du village est une bonne mise en jambes puis c’est un faux plat montant, la traversée du hameau de Taleyrac est même l’occasion de profiter d’une mini descente. La route serpente en fond de vallée, l’occasion d’admirer les traversiers remarquablement entretenus sur lesquels poussent les oignons doux des Cévennes qui font la fierté des habitants de la vallée. Voilà c’est fini pour l’échauffement. Arrivé au hameau de la Valette, on passe un pont, puis un deuxième pour se retrouver en face de la route qui montait sagement, l’ascension vers le COL DE PEYREFICHE s’avère très raide avec des passages à 12-13%, elle offre une vue dominante sur la vallée de Taleyrac.

L’arrivée au col, au km 9 est suivie d’un faux plat, et l’ascension repart vers le COL DES VIELLES distant d’un kilomètre, il est suivi d’une descente de l’ordre de 1.5 km dans les châtaigniers.

Arrivé au carrefour, on prendra à droite pour l’ascension vers le CAP DE COTE, c’est le secteur le plus dur de la montée, d’abord dégagée autour des genêts et autres bruyères, puis peu à peu les résineux apparaissent fournissant une ombre bienvenue, l’arrivée au col à proximité de la maison forestière et de départs de randonnées est des plus difficiles, avec des rampes à 12-15%, elle se situe au km 17,2 du départ.
La dernière difficulté paraît plus simple, mais la route monte autour des 7-8% entre les fayards, enfin la montée s’adoucit franchement. Un superbe panorama derrière quelques pins à crochet s’offre à vous à hauteur d’une aire de stationnement. Ensuite c’est du faux plat et même une légère descente avant le dernier petit raidillon, il produira ses effets sur les organismes fatigués et c’est enfin l’arrivée au COL DE LA LUSETTE au km 20.3 précisemment.

Panorama sur l'ensemble du massif

Elle se situe à hauteur d’une aire de pique nique, une pierre gravée illisible, sur la gauche  confirme l’arrivée au col. Un panneau flambant neuf venant confirmer la fin de l’ascension. Au nord on voit très distinctement dans une trouée de la forêt le MONT AIGOUAL dont l’ascension s’avèrera plus simple.

Enfin pour la petite histoire, il m’a été rapporté que Monsieur Bernard Hinault en personne aurait posé pied à terre lors d’un passage du grand prix Midi-Libre en 1980 lors de l’étape Ganges Millau, je n’ai pas pu vérifier l’info.

 

 

 

 


Flux RSS 2.0 des commentaires.

2 commentaires »

 
 

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.

Copyright © Vélo en Cévennes 2017 . Vélo en Cévennes est propulsé par WordPress et le thème Ani World. Rédaction : J-J. Travier.