Ah les Pierres plantées !

Un beau menhir

Les mégalithes sont nombreux en Cévennes, que ce soit des menhirs, dolmens ou autres cromlechs (cercles de pierres). Quelques cols évoquent par leur nom, la présence d’un de ces vestiges à proximité, voire au centre de ce point géographique particulier.
Si vous sillonnez régulièrement la région, vous aurez sûrement remarqué le récent travail de la DDT en matière de signalisation des cols dans le Gard, ainsi quelques cols secondaires ont été dotés du typique panneau bleu que nous poursuivons avec ténacité dans la sueur.

Le COL DE PIERRE LEVÉE, nommé ainsi sur les cartes MICHELIN et IGN, est situé sur la D290 entre Le Savel et St Roman de Codières. Il s’est vu octroyé le panneau « PIERRE PLANTEE, Alt 660m ».
Bien me dis-je « voilà un nouveau problème ! »

Soucieux de délivrer l’information la plus juste et la plus précise possible aux internautes, je m’empresse de contacter les services départementaux compétents. Ceux ci me confirmeront par e-mail, l’exactitude du panneau posé, conformément à l’appellation locale, me précisant par ailleurs que les cartographes de l’IGN se sont « plantés ». Je rectifie donc les tableaux et les mets en ligne sur le site.

Maintenant il ne sera pas facile de s’y retrouver, puisque trois cols répondent au nom évocateur de Pierre plantée :

Le premier se situe donc non loin de St Roman de Codières repère N°69 Alt 660m, il est situé dans le Gard.

Le deuxième se trouve sur la route reliant Trèves à St Jean du Bruel au carrefour de la D341/D47 et porte le repère N°45 Alt 867m, il est situé à la limite du Gard et de l’Aveyron.

Le troisième, se trouve à proximité du col de Jalcreste non loin du hameau du Rouve et porte le repère N°46 Alt 861m,il est en Lozère.

Un beau menhir, c'est le col de Peyrefiche

Enfin, notons le COL DE PEYREFICHE (Pierre fichée dans le sol) qui se trouve sur la D323 au dessus du hameau de la Valette dans la vallée de Taleyrac, puis le COL DE PIERRE PLATE qui fait référence à un dolmen situé en bord de la D16 au dessus de Florac, 200m sur la droite avant d’atteindre le sommet sur le causse Méjean.
Remercions au passage les agents de la DDT (Direction Départementale des Territoires) pour leur travail rigoureux, très apprécié des chasseurs de cols.


Flux RSS 2.0 des commentaires.

1 commentaire »

 
  • jujuduvigan dit :

    salut Jean-jacques,
    effectivement j’ai remarqué tout au long de mes sorties que la DDE avait changé les anciens panneaux des cols et même en avait ajouté d’autres, très bonne initiative, il faut aussi souligner de grandes portions de routes ont reçu un enrobé de qualité (le Vigan/Arre – D 48 le Vigan/col du Minier – montée de Montdardier, merci pour ce bon travail. Par contre un mauvais point pour des routes secondaires mais très fréquentées par les cyclistes, et qui sont simplement recouvertes de gravillons et donc très « casse gueule ».
    Amitiés sportives et a +. JUJU.

 

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.

Copyright © Vélo en Cévennes 2017 . Vélo en Cévennes est propulsé par WordPress et le thème Ani World. Rédaction : J-J. Travier.